Pré-requis

Pré-requis : serveur Centreon

Logiciels

PHP 7.1.x
Centreon Web 18.10.x

Note

  • Vérifiez que date.timezone est correctement configurée dans le fichier /etc/opt/rh/rh-php71/php.ini (même que celui retourné par la commande “timedatectl status”)

  • Evitez l’utilisation des variables ci dessous dans le fichier de configuration MySQL /etc/my.cnf : Elles arrêtent l’exécution des requêtes longues et ceci pourrait arrêter l’exécution des ETL ainsi que la génération des rapports.

    • wait_timeout
    • interactive_timeout

Pour disposer du reporting applicatif

Centreon BAM 18.10.x
Centreon Broker 18.10.x

Ajout d’utilisateurs ou de groupes

Utilisateur Groupe
centreonBI (nouveau) apache,centreon,centreonBI
apache (existant) centreonBI

Description des utilisateurs, umask et répertoire utilisateur

Utilisateur umask home
centreonBI 0002 /home/centreonBI

Pré-requis : serveur de reporting

Matériel

Nombre de services supervisés CPU Mémoire Vive
< 4 000 2 CPU ( 3Ghz ) minimum 12Go minimum
< 20 000 4 CPU (3GHz) minimum 16 Go minimum
>= 20 000 and < 40 000 4 CPU (3GHz) minimum 24 Go minimum
>= 40 000 and < 100 000 8 CPU (3GHz) minimum 32 Go minimum
> 100 000 Contacter Centreon

Espace disque : Utilisez le fichier suivant

File system

File system Taille
/ 5GB minimum
/var (containing MySQL data) utiliser le résultat du fichier de simulation de l’espace disque ci-dessus
Dossier temporaire de MySQL Fortement recommandé de le positionner dans /var
Volume group* 5G minimum d’espace libre sur le Volume groupe hébergeant les données MySQL/MariaDB.

Pour controler l’espace libre, utiliser la commande suivante en remplaçant vg_data par le nom du volume groupe::

vgdisplay vg_data | grep -i free*

Logiciels

OS CentOS 7 / Redhat 7
SGBD MariaDB 10.1.x
Firewall Désactivé
SELinux Désactivé

Dépendances automatiquement installées :

Java Openjdk >= 1.7
Perl perl-DBD-MySQL perl-XML-LibXML

Veillez à optimiser MySQL sur votre serveur de reporting.Vous aurez besoin d’au moins 12GB de mémoire vive afin d’utiliser le fichier suivant : centreon.cnf. Veillez à créer un dossier tmp dans /var/lib/mysql/.

Warning

N’utilisez pas ce fichier d’optimisation sur le serveur de supervision.

Ajout d’utilisateurs ou de groupes :

Utilisateur Groupe
centreonBI centreonBI

Description des utilisateurs, umask et répertoire utilisateur :

Utilisateur umask home
centreonBI 0002 /home/centreonBI

License

Pour utiliser Centreon MBI, vous devez récupérer une license.

La génération de cette license est faite par le support Centreon et se base sur le fingerprint de la machine sur laquelle l’interface Centreon MBI est installé (le serveur Centreon central). Pour le générer et le fournir au support, suivez les étapes suivantes :

Installer le binaire Centreon Fingerprint :

# yum install centreon-fingerprint

Puis l’executer

# centreon-fingerprint

La clé retournée est à garder et fournir au support Centreon. La méthode de mise en place de cette license est précisée dans la procédure d’installation.

Bonnes pratiques de supervision

Qualité des plugins, données de performance et de capacité

Pour être en mesure d’avoir des rapports sur les données de performance en utilisant les rapports par défaut de Centreon MBI, vous devez au moins superviser quelques indicateurs de performance de base (métriques) :

  • CPU : doit retourner un pourcentage d’une ou plusieurs métriques (cpu_total, cpu_sys, cpu_1 ...) et 100 comme valeur maximum.
  • Memory : doit retourner au moins une métrique comportant ces informations :
    • L’utilisation mémoire : Cette valeur doit être en octets
    • Le seuil d’alerte d’utilisation mémoire
    • Le seuil critique d’utilisation mémoire
    • La mémoire totale allouée en octet

Le plugin utilisé pour superviser cet indicateur doit renvoyer la sortie suivante::

*any status information* | **$metric_name=$value$unit;$warning_threshold;critical_threshold;$min_value;$max_value**
  • Utilisation d’espace disque: Deux types de service possibles :
    • Superviser une partition par service (les métriques sont souvent nommées « used » et « size »
    • Superviser plusieurs partitions par service et chaque métrique correspond au nom d’une partition.

Dans les deux cas, les données de performance renvoyées par les plugins doivent correspondre à ce format ::

*any status information* | **$metric_name=$value$unit;$warning_threshold;$critical_threshold;$min_value;$max_value**
  • Données de trafic : les rapports standards utilisent une metrique pour le trafic entrant et une metrique pour le trafic sortant. Pour être compatible, vos plugins doivent renvoyer également deux métriques (peu importe leurs noms). Il est également important que pour chaque métrique, la valeur maximum atteignable soit présente. Le format du plugin est donc le même que conseillé ci-dessus ::

    *any status information* | **$inboundTrafic=$value$unit;$warning_threshold;$critical_threshold;$min_value;$max_value $outBoundTrafic=...**

Note

En utilisant les plugins pack fournis par Centreon, vous vous assurez de la qualité des données provenant des plugins.

Unité par défaut

Il est important de s’assurer que les unités des données renvoyées par les plugins soient communes à tous les services pour un même type de données. Nous conseillons donc fortement de vérifier que les plugins renvoient les données dans les unités suivantes :

  • Temps: secondes
  • Trafic: bits/sec
  • Stockage: Octets
  • Mémoire/Swap: Octets

Note

En utilisant les plugins pack fournis par Centreon, vous vous assurez de la qualité des données provenant des plugins.

Bonnes pratiques de configuration des objets Centreon

Chaque modèle de rapport dans Centreon MBI prend en compte plusieurs paramètres qui permettent de générer des rapports adaptés à vos besoins.

Plusieurs types de paramètres sont disponibles pour chaque modèle :

  • Un objet principal sur lequel le rapport est généré. Cela peut être :
    • Un hôte
    • Un groupe d’hôtes : groupe fonctionnel défini dans Centreon afin de classer les hôtes par client, application, domaine d’activité stratégique, pays, …
    • Plusieurs groupes d’hôtes
  • Une période temporelle (ou « plage horaire » ) sur laquelle les statistiques seront calculées.
  • Des filtres pour prendre en compte seulement des types spécifiques d’équipements, des services ou des métriques dans les groupes d’hôtes sélectionnés :
    • Catégories d’hôtes : Permet de classer les hôtes dans des groupes techniques afin de déterminer le type ou la fonction d’un hôte ; Par exemple : serveurs Linux, serveurs Windows, routeurs cisco, imprimantes, …
    • Catégories de services : Permet de définir le type d’un service : CPU, mémoire, stockage, …
    • Métriques : Données de performances collectées par les services (indicateurs de supervision). Un service de supervision peut collecter plusieurs métriques. Cependant les noms des métriques et les unités ne sont pas normalisés (par exemple : un service de type CPU peut collecter seulement une métrique nommée ‘cpu_average’ définie en pourcentage et un autre service de type CPU peut collecter une métrique par cœur de processeur configuré dans l’équipement), il est donc nécessaire, à la génération du rapport, de sélectionner les métriques à prendre à compte pour le calcul des statistiques.

Groupes d’hôtes et catégories

Les définitions des groupes d’hôtes et des catégories listées ci-dessous sont données à partir des bonnes pratiques établies par Centreon.

Cependant, les groupes et les catégories que vous allez créer doivent correspondre à vos besoins.

Exemple :

Si vous avez besoin de mettre en évidence le nombre d’alertes générées par domaines d’activité de votre SI avec une répartition par type d’équipement, il sera nécessaire de définir des groupes et et des catégories d’hôtes de la manière suivante :

  • Groupe d’hôtes : Databases, Applications, Security, Network, Mail ...
  • Catégorie d’hôtes : DB2-Servers, MySQL-Servers, Oracle-Servers, SQL-Servers ...

Voici un exemple de statistiques que vous pourriez obtenir en utilisant ces groupes et catégories :

../_images/10000000000002C700000152DFAFBA51.png

Le groupe d’hôte est le premier axe d’analyse. La catégorie d’hôte permet d’analyser les statistiques en sous-domaines.

De la même manière, nous pouvons analyser les statistiques en se basant sur les dimensions suivantes :

  • Par pays (groupe d’hôte) avec une répartition des données par type d’équipement réseau (catégorie d’hôtes)
  • Par pays (groupe d’hôte) avec une répartition des données par client (catégorie d’hôte)
  • Par client (groupe d’hôte) avec une répartition des données par pays (catégorie d’hôte)
  • Par client (groupe d’hôte) avec une répartition des données par serveur d’application (catégorie d’hôte)
  • ...

Il n’existe pas de règles standards pour définir des groupes d’hôtes ou des catégories. Cela doit être adapté à vos besoins.

Comment créer ces catégories et groupes?

  • La relation entre les hôtes et les groupes d’hôtes est faite à partir du menu Configuration > Hosts > Host groups sur l’interface de Centreon. Il est également possible d’utiliser l’onglet Relation présent dans le formulaire d’ajout/modification d’un hôte.
  • La relation entre un hôte et une catégorie d’hôte est faite à partir du menu Configuration > Hosts > Categories sur l’interface de Centreon. Il est également possible d’utiliser l’onglet Relation présent dans le formulaire d’ajout/modification d’un hôte.

Catégories de Service

Les catégories de services permettent d’organiser les services (indicateurs de supervision) en sous-domaines. L’usage le plus commun des catégories de services est de définir des catégories basées sur des types de services : CPU, mémoire, stockage, processus Oracle, DNS, processus Websphere, …

Ce genre de configuration permet, par exemple, de :

  • Comparer le nombre d’alertes générées pour chaque type de services
  • Sélectionner la catégorie de service qui indique l’utilisation d’espace disque quand vous souhaitez générer un rapport de capacité.

Comme les groupes d’hôtes et les catégories d’hôtes, les catégories de service doivent être définies selon vos besoins.

Par exemple : Si vous avez besoin d’analyser l’espace disque alloué et utilisé par un SGDB ou par un type d’application, vous devez créer plusieurs catégories de services. A la place d’utiliser une seule catégorie nommée « Stockage » ou « Disque » nous aurons :

  • « Operating system » : contenant les espaces de stockage de type système
  • « Oracle » : contenant les espaces de stockage des serveurs Oracle
  • « SQL Server » : les espaces de stockage des serveur SQL

Voici un exemple de statistiques que vous pourriez obtenir en utilisant ces catégories de services :

../_images/10000000000002A80000010F4E7C325A.png

La relation entre les services et leurs catégories peut être faite à partir de menu Configuration > Services > Categories sur l’interface de Centreon. Il est également possible d’utiliser l’onglet Relation présent dans le formulaire d’ajout/modification d’un service.

Note

Il est fortement conseillé de gérer les catégories de service en utilisant uniquement les modèles de services.